Par rapport à ses deux adversaires précédents, Dayana Yastremska a poussé Serena Williams le plus à l’Open australien de 2019, mais cela n’a toujours pas été suffisant car l’Américaine a réussi une belle victoire 6-2, 6-1 pour entrer dans la quatrième ronde samedi.

L’Ukrainien a semblé submergé par l’immensité de la circonstance au début du premier set et Williams a profité de la nervosité de l’adolescent pour prendre une avance rapide dans le match. Au fur et à mesure que le set progressait, Yastremska s’est suffisamment arrangé pour pouvoir servir deux fois mais n’a pas pu empêcher Williams de remporter le set.

La deuxième manche a vu la joueuse de 18 ans partir avec un peu plus de confiance en tenant son premier match de service. Mais les erreurs de Yastremska alliées à l’expérience de Williams et à son jeu supérieur l’ont rapidement amenée à prendre l’avantage.

Une mauvaise chute à la cheville a également ajouté aux problèmes de Yastremska et elle a été contrainte de prendre un arrêt médical à la fin du deuxième set. Williams a marqué son premier point de match à 30-40 sur le service de Yastremska au sixième match du deuxième set, mais une erreur de sa raquette a assuré la survie de Yastremska dans le match.

Williams n’a toutefois pas commis d’erreur deux points plus tard en convertissant un deuxième point de match pour passer à la deuxième semaine. Tandis que les deux joueurs s’embrassaient au filet, Williams consolait son jeune adversaire qui était en larmes après que les émotions eurent pris le dessus sur elle, ajoutant ainsi à la signification du match.

Williams a terminé le match avec 20 victoires contre 14 pour Yastremska, soit exactement deux fois moins d’erreurs non forcées que l’ukrainien – 13 contre 26. Pour le match, l’ancien numéro un mondial. 1 a terminé avec 60 points sur les 38 de son adversaire.

Elle attend ensuite le vainqueur entre Simona Halep et Venus Williams, qui doit jouer dans la séance nocturne de samedi. Crédit photo: Ben Solomon (Tennis Australia)

Share This