Cristobal Saavedra-Corvalan, chilien de 28 ans, est suspendu depuis deux ans et demi et condamné à une amende de 8 000 dollars à la suite d’une enquête de l’Unité d’intégrité du tennis . Cristobal a eu la chance de disputer un match ATP à Santiago en 2010 et un match de Coupe Davis la même saison, mais il a passé le plus clair de sa carrière sur le Futures Tour, participant à 600 matchs à l’entrée du tennis professionnel et gagnant neuf titres sur 22 finales.

Il était classé dans le top 300 en simple et en double en 2011, mais il n’a jamais réussi à franchir une nouvelle étape et à améliorer son jeu pour devenir au moins un joueur régulier du Challenger Tour, remportant 10 matchs Challenger et aucun depuis 2012! Saavedra-Corvalan a passé les deux dernières saisons en dehors du top 400 et il a été impliqué dans des matches suspects, ne participant à aucune compétition depuis juin 2017 et le Turkey F23 Futures.

En octobre de la même année, Cristobal a été provisoirement suspendue après avoir omis de donner suite à une série de demandes d’informations émanant de la TIU. Il y a quelques semaines, une audience disciplinaire a eu lieu à Miami. Elle a confirmé la suspension de deux ans et demi et l’amende de 8 000 dollars, ce qui a permis à Saavedra-Corvalan d’être éloigné du tribunal jusqu’en avril 2020.

Avec les changements dans la structure de classement, le Chilien ne trouvera plus sa place sous le soleil de tennis et il sera intéressant de voir s’il est capable de faire un dernier effort et de faire mieux les choses une fois de retour.

Saavedra-Corvalan a été inculpé en vertu de l’ article F.2.B du TACP qui exige que toutes les personnes visées à coopérer avec les enquêtes TIU sur des infractions potentielles d’intégrité: « Toutes les personnes visées doivent coopérer pleinement avec les enquêtes menées par le TIU notamment en donnant preuve lors des audiences, sur demande.

Aucune personne couverte ne doit altérer ou détruire des preuves ou autres informations relatives à un délit de corruption. ”

Share This