Par le biais de son site officiel, l’ITF a annoncé que Sara Errani serait suspendue deux mois a partir du 3 août et se terminera le 2 octobre 2017. Elle a en effet été contrôlé positif à un dopant suite à un contrôle surprise à son domicile.

Cet échantillon a été envoyé au laboratoire de l’AMA à Montréal, et il a constaté qu’il contenait du létrozole, qui est un inhibiteur de l’aromatase inclus dans la catégorie Modulateurs hormonaux et métaboliques de la Liste des interdictions de l’AMA. Une audition a eu lieu entre ITF, Errani, sa famille et ses médecins.

Giorgia Errani, qui est la mère de Sara, a déclaré que sa fille l’a mal prise, quand elle a fait des pâtes. Giorgia est une survivante du cancer, elle a lutté contre le cancer depuis 2005 et a subi une intervention chirurgicale à deux reprises. Elle prend la médecine italienne appelée Femara, qui contient du létrozole.

LEs arguments d’Errani comme quoi elle aurait pris le médicament à son corps défendant du à une faute d’inadvertance de sa mère en cuisinant des pâtes, ça ne s’invente pas !