Dans une entrevue accordée à Omnisports, l’ancien joueur de tennis Paul Baccanello a rappelé sa victoire sur le très jeune Andy Murray dans le Challenger de Vancouver. À l’époque, Baccanello s’est imposé en trois manches, 2-6 7-5 7-6.

Oui, oui. Quand j’ai joué et gagné le match, je me suis dit:” C’est une très bonne victoire, ce mec va être un excellent joueur. “On pouvait le dire à ce stade”, a déclaré Baccanello. “À ce moment-là, il était déjà très actif, tout le monde parlait de ce type, Andy Murray, de Grande-Bretagne.

Mark Petchey – il l’entraînait à l’époque – je l’ai vu plus tard, il a dit: “Vous allez parler d’un cuir chevelu pendant longtemps” et me voici, 20 ans plus tard, en train de vous parler à propos d’un match que j’ai joué contre l’un des plus grands joueurs à jouer le jeu si vraiment chanceux.

Il allait toujours être bon. »Baccanello a également perdu face à Rafael Nadal en Challenges 2003 à Segovia en sets consécutifs, 7-6 6-4.« Ils fabriquent des balles que la plupart des gars ne savent pas.

Et le plus gros a été, pour moi, ces gars-là ont vraiment prospéré dans des situations de pression et c’est quelque chose que je n’ai pas fait. J’étais un joueur plus âgé et je ne le faisais pas aussi bien que ces gars quand ils avaient 18, 19 ans de l’âge. “A LIRE AUSSI: Rafael” nadal: pire joueurs que david ferrer a remport un titre de grand chelem>

Share This