La deuxième journée des qualifications à Melbourne Park a apporté des matches intéressants et davantage de joueurs qui ont poursuivi leur quête du tableau principal du premier Grand Chelem de la saison. Il y a deux ans, Daniel Evans participait à la deuxième semaine de l’Open d’Australie avant les problèmes bien connus qui l’avaient obligé à tout recommencer à zéro après s’être retiré du classement en avril dernier.

Daniel a réalisé des progrès rapides dans la deuxième partie de 2018 pour entrer dans le top 200 et avoir la possibilité de jouer ici à Melbourne et de poursuivre pour la troisième place dans le tableau principal de l’Open d’Australie. Daniel a pris un départ fulgurant, renversant la 23e tête de série, Rogerio Dutra Silva 6-2, 6-3 en 57 minutes, obtenant 83% du premier service et jouant aussi bien sur le premier service que le second, ne faisant jamais face à monter la pression du côté brésilien de la cour .

Dutra Silva a dû affronter quatre points de fracture. Il a subi trois interruptions, traînant de bout en bout et terminant son parcours sur la première marche. Evans était dans la zone dès le premier ballon, gagnant des points 2-2 et 8 pour un 6-2 et en marquant un autre au quatrième match du deuxième set pour réserver sa place au deuxième tour de qualification.

Le jeune Espagnol Nicola Kuhn a été contraint de rater l’action pendant deux mois au printemps dernier et tentera de poursuivre sa progression vers le top 100 cette année, en partant de Melbourne où il a battu le vétéran français 6-4, 7-6 dans un flottant de 75 minutes .

Un adolescent a saisi le premier set avec une seule pause à 1-1 et il est sorti d’un 3-0 dans le deuxième set pour atteindre le point décisif et sceller l’accord en deux sets. Lorenzo Sonego a pris un départ parfait contre le Britannique Jay Clarke en s’imposant 6-2 et 6-3 après avoir sauvé six des sept points de pause et converti quatre occasions lors du retour pour la place au tour suivant.

Un ancien champion junior de Wimbledon, Alejandro Davidovich Fokina, a vaincu Daniel Gimeno-Traver 7-5, 7-6 pour un départ gagnant, obtenant une fiche de 4-2 dans le match d’ouverture et obtenant les points cruciaux du deuxième set pour s’assurer de la victoire sans passer plus de temps sur le terrain.

Tommy Paul avait besoin d’une heure et 22 minutes pour renvoyer Roberto Cid Subervi 6-4, 6-3, perdre le service une fois et effacer ce déficit avec trois matchs de retour gagnés, se plaçant 3-1 dans le deuxième set après le septième point d’arrêt bien dans le reste du match pour le ramener à la maison avec style.

Share This