Rafael Nadal, 17 fois champion du Grand Chelem, et Rafael Nadal, vainqueur de l’édition 2009 à Melbourne, seront battus à l’Open d’Australie cette année, marquant sa quatrième victoire consécutive pour se qualifier pour les huit dernières. En affrontant pour la 24e fois, Rafa a éliminé un ancien demi-finaliste, Tomas Berdych, 6-0, 6-1, 7-6 en deux heures et cinq minutes pour son onzième match en finale à Melbourne, devançant Novak. Djokovic et Stefan Edberg qui sont restés dix .

Il y a quatre ans, Berdych n’avait perdu que huit matchs contre Rafa, ici à Melbourne Park, pour sa quatrième et dernière victoire sur l’Espagnol, mais il n’avait aucune chance aujourd’hui de jouer au tennis lors des trois premières rondes.

S’élevant à 69%, l’Espagnol n’a perdu que 19 points au service et il n’a fait face qu’à deux points de rupture, les sauvant tous les deux pour monter la pression constante de l’autre côté du filet. Le Tchèque n’atteignait que 47% du premier service et c’était une recette pour le désastre, perdant 40% des points dans ses matchs et devant jouer contre 13 occasions de pause.

Tirant sur 32 gagnants et 17 fautes directes, Rafa a battu son rival cinq fois, ce qui était suffisant pour remporter une victoire imposante, sauvant un point de réglage à 5-6 au troisième set avant de ramener le match à la maison dans le jeu décisif. Comme à maintes reprises tout au long de sa carrière, Berdych n’a pas réussi à livrer son “match” contre les rivaux du sommet et il n’a pas trouvé de solution pour faire taire l’élan de Rafa et imposer ses tirs, surtout après avoir eu du mal à obtenir le premier servir dans.

De son côté, Rafa semblait déterminé et concentré sur la clôture du match dans le meilleur style possible. Il est en effet parmi les grands favoris pour soulever le trophée dimanche prochain. Rafa va maintenant affronter Frances Tiafoe en 37e quart de finale du Grand Chelem, laissant Andre Agassi à 36 ans pour la quatrième place de la période Open, derrière Roger Federer, Novak Djokovic et Jimmy Connors, quelques jours après sa 250e victoire en Grand Chelem ici Melbourne.

C’était un bon début pour Berdych qui avait déjà créé un point de rupture lors du premier match du match après un coup droit gagnant que Rafa a sauvé avec un vainqueur du service pour éviter un contretemps rapide. L’Espagnol jouait déjà devant dans la deuxième partie lorsque Berdych inscrivait un revers facile, ce qui donnait le ton pour les deux premiers sets avec un seul joueur sur le terrain environ une heure ou deux.

Un coup droit permettait à Rafa de l’emporter 3-0 et il marquait une nouvelle pause au match suivant grâce à un retour en profondeur que Berdych n’avait pas contrôlé. Nadal a pris l’avantage lors du cinquième match et le premier set était entre ses mains quand il a tiré un coup droit sur le service de Tomas pour une pause amoureuse et un 6-0 en seulement 27 minutes! À 83% de la deuxième manche, Nadal n’a perdu que quatre points au service et Tomas ne pouvait rien faire pour suivre ce rythme dans ses parties. Il s’est brisé dans la deuxième partie à la suite d’un gain du coup droit de Rafa et encore une fois à 1-4. Le champion de 2009 a peint le revers de la ligne d’arrivée.

Dans le septième match, Rafa a renvoyé trois gagnants pour une autre prise confortable et une avance de 6-0, 6-1 après seulement 6-1 minutes, vengeant les terribles débuts qu’il avait affrontés contre Tomas il y a quatre ans. Le Tchèque a finalement retrouvé sa fourchette dans le troisième set, marquant plus de gagnants que d’erreurs non forcées et préservant les quatre points de cassure des cinquième et onzeièmes pour rester positif.

Un coup droit gagnant sur la ligne a permis à Tomas de marquer un point décisif à 6-5, bien que Nadal l’ait repoussé avec un autre coup droit renversant, hors de portée de son rival. Il a frappé un vainqueur du service pour établir un bris d’égalité, un passage obligé pour Berdych. .

Résultat du quatrième tour:

[2] Rafael Nadal (ESP) contre Tomas Berdych (CZE) 6-0 6-1 7-6 (4)
Share This