Par le biais du journal suisse Blick, Roger Federer a félicité son équipe de football favorite, le FC Bâle, pour son 125e anniversaire. Le 15 novembre 1893, le club a été fondé. « Le FCB était mon club d’enfant et il l’est encore aujourd’hui », a écrit Federer.

«Il y a environ 25 ans, j’étais un invité inhabituel et un fan passionné dans l’ancien stade du FCB. Il y avait des terrains en pierres autour du stade et j’étais généralement assis du côté gauche où il y avait moins de monde. J’y venais avec des amis ou mes coéquipiers – je jouais le rôle d’un attaquant du FC Concordia Basel.

Nous avons souvent joué contre FCB, où se trouvait mon ami Marco Chiudinelli. Sur cet aspect, FCB était mon rival … Mais évidemment, tout le monde dans la région a soutenu le plus grand club. Celui qui grandit à Bâle est un fan de la FCB! J’habitais à Münchenstein, ce n’était pas si loin de notre terrain de football.

Quand je voyageais tout le temps sur le circuit de tennis, je ne pouvais pas y être autant. Mais mes modèles de FCB ont inspiré mon chemin. Mon premier héros était Karli Odermatt, puis je me suis intéressé à Christian Gimenez et à Massimo Ceccaroni.

On me demande parfois de devenir président de la FCB un jour. Je sais que vous devez être footballeur, mais je n’y ai jamais pensé. Cependant, je tiens à faire savoir aux personnes qui portent mon maillot de football préféré que je suis toujours derrière elles.

Dans les moments difficiles, encore plus que dans les bons moments, car il aurait été facile d’être un fan. Pendant des années, nous avons vécu des moments magiques en championnat, en Europe ou en Ligue des champions. Maintenant, les temps sont plus difficiles, mais il n’est pas possible d’avoir du succès pour toujours.

Chaque athlète le sait et j’ai dû en faire l’expérience plusieurs fois. J’aimerais que mes amis de la FCB trouvent des moyens de se battre à l’avenir. ‘ A LIRE AUSSI: Rafael” nadal: les pires joueurs que david ferrer ont remport le titre du grand chelem>

Share This