Roger Federer est très professionnel à bien des égards, mais le joueur suisse veut jouer gratuitement au tennis. Le numéro 3 mondial n’est pas trop attiré par les chiffres: « Je ne regarde jamais les statistiques. Il y a des fanatiques du nombre, du nombre de doubles fautes que j’ai faites, du nombre de premiers services que j’ai frappés, du nombre de points que j’ai gagnés.

Franchement, je m’en fiche. Et je ne me soucie pas de savoir si le compte rendu des gagnants / erreurs est positif ou négatif. Ce qui compte vraiment, c’est comment vous faites face à l’adversaire: la tactique, le vent, il y a tellement de choses importantes. ‘ Federer a également ajouté: ‘Vous devez être fort pour gagner, que vous soyez numéro un ou non.

Je ne sais pas ce que mes fans pensent, mais les fans ne sous-estiment certainement pas ma dureté pendant les matchs. Sinon, il aurait été difficile de rester au sommet pendant de nombreuses années. Federer a révélé quelques détails intéressants derrière son régime de séance d’entraînement.

Federer a toujours choisi la qualité plutôt que la quantité, et il a déclaré: «Au mieux, au gymnase, je me suis entraîné pendant trois heures, je pense que c’est mon record. Sur le terrain, mon maximum est de quatre heures et demie de suite. La dernière fois qu’il a mal joué? “C’était il y a longtemps …” Pendant ce temps, Federer a félicité la légende australienne Rod Laver pour sa compréhension de la géométrie.

«À l’époque, c’était différent parce que vous ne pouviez pas tirer autant que nous le faisions aujourd’hui, ni aussi facilement que nous le faisions aujourd’hui. Et puis, il y avait beaucoup de lobbying en cours parce que c’est comme ça qu’on resterait dans le vif du sujet: on ne pouvait pas tout gâcher à la volée. A LIRE AUSSI: Rafael” nadal: les pires joueurs que david ferrer ont remport le titre du grand chelem>

Share This