Adrian Mannarino analysé sa perte des ensembles droits à Roger Federer au quatrième tour de Wimbledon d’une manière très profonde. Le Français a perdu 6-0 7-5 6-4, mais les deuxième et troisième sets étaient très équilibrés.

La dernière fois, à Bâle (4-6, 6-1, 6-3), j’ai joué un peu mieux et j’ai gagné le premier set. Cette fois, il était trop fort au début. Il n’a pas fait d’erreurs. Je, peut-être, les ai fait, mais surtout quand j’ai dû enregistrer des points de rupture ‘, Mannarino reconnu.

Il a commencé fort. Lorsque vous gagnez autant de points dans un ensemble (cinq sur 30), c’est parce que l’autre ne fait aucune erreur. Heureusement, j’ai pu enregistrer des points de rupture au début du deuxième set sur mon service (c’était 0-40) parce que s’il était en avance sur ce moment, cela aurait été très compliqué pour moi.

Ce n’était pas facile. Roger te fait toujours travailler, il te force à bien jouer tout le temps. J’avais 5-3 points de jeu, mais c’était au troisième set et il avait déjà bien commencé. Quoi qu’il en soit, il aurait été difficile de changer la situation.

Je pense qu’il a très bien servi quand il était sous pression. J’avais un peu de chance à ce moment mais je devais me battre pour tenir mon service plus souvent que lui. Les points sont allés très vite sur son service et je n’ai pas senti la tête hors de l’eau pendant trois sets.

C’était compliqué, il a bien fait. Il a joué un très bon match. Le premier set n’a duré que 16 minutes, tandis que le reste du match a duré une heure et demie. AUSSI LIRE: Roger Federer: «Je n’ai que 15 chemises Uniqlo» .

Share This