Dans une interview accordée à The Guardian, la n ° 1 mondiale Simona Halep a rappelé les moments difficiles qu’elle a traversés après avoir perdu la finale de l’Open d’Australie en trois sets contre Caroline Wozniacki l’année dernière. Halep a été hospitalisé quelques heures après le choc du championnat qui a duré plus de trois heures.

Après la finale, nous avons terminé avec la presse vers 22 heures et ils m’ont emmené au contrôle antidopage “, a déclaré Halep au Sydney International, où elle entame sa nouvelle saison. « À 2 heures du matin, je suis parti parce que je ne pouvais pas [produire un échantillon d’urine] car j’étais déshydraté.

Ils ont pris mon sang. À l’hôtel, j’ai commencé à trembler et ils m’ont emmené à l’hôpital. Ma mère était inquiète et a dit que si elle était à ma place, elle s’arrêterait pour profiter de la vie. C’était vraiment nul pendant trois mois. J’étais épuisé et je ne pouvais pas récupérer complètement.

Mais je suis fier d’avoir joué à la limite. Maintenant, Halep veut atteindre de nouveaux objectifs dans le futur: «Bien sûr, je ne suis pas comme certains joueurs qui ont remporté 10 voire 20 tournois du Grand Chelem. Mais venir de Constanta [sa ville natale], de nulle part, et devenir le meilleur, est assez énorme pour un Roumain et pour moi en tant que personne.

Maintenant, j’aimerais être meilleur en Fed Cup, rêver du titre et des Jeux olympiques en 2020. Je veux aussi gagner à nouveau un grand chelem, pour finir à nouveau n ° 1. Mais je ne vais pas faire pression sur moi-même. Je vais avoir encore quelques années de tennis et ensuite je veux m’améliorer autrement.

Dans 10 ans, j’aimerais bien avoir trois enfants, une belle famille et ne plus jouer au tennis, sachant que j’ai tout donné. A LIRE AUSSI: Rafael” nadal: les pires joueurs que david ferrer ont remport le titre du grand chelem>

Share This