La double championne de Wimbledon, Petra Kvitova, a fait son entrée dans le top 10 mondial pour la première fois depuis juin 2016, en battant l’Espagnole Garbine Muguruza à Doha, dans la première finale du niveau du circuit depuis deux victoires en Grand Chelem depuis que l’Espagnol a battu Venus Williams à Wimbledon en 2017.

Venant du tournoi au 21e rang du classement WTA, la Tchèque a gagné 3-6 6-3 6-4 en deux heures et 16 minutes, devenant la troisième Tchèque à remporter le titre à Doha, après Safarova (2015) et Pliskova (2017) Kvitova était En difficulté, alors qu’elle menait 5-0 dans le premier set, la quatrième tête de série, Muguruza, cherche à briser la série de victoires de la République tchèque à 12 matches.

La Tchèque a commis 15 fautes directes contre seulement quatre gagnants dans le premier set, tandis que Muguruza a maintenu un impressionnant pourcentage de 75% de réussite au premier service. «Je pense qu’au premier set, elle ne jouait peut-être pas mieux. Je pense qu’elle a commis beaucoup d’erreurs non forcées tout de suite, alors ça m’a donné beaucoup d’avantages.

Dans le deuxième set, c’était plus que ce à quoi je m’attendais, vous savez, un match difficile. Et dans la troisième, c’était un peu plus égal », a déclaré Muguruza après le match. “[Petra] a de superbes tirs, elle te met donc très vite en difficulté dans le point.

Elle a un bon service. Elle a un très bon premier, deuxième coup, alors il est toujours difficile de trouver son jeu ou son rythme ». Pour sa quatrième apparition au Qatar Total Open, Muguruza visait à remporter son deuxième titre au niveau Premier 5, après 2017 à Cincinnati.

Elle a atteint sa première finale à Doha en battant Duan et Cirstea aux deuxième et troisième tours pour marquer son premier match consécutif de victoires consécutives en 2018, renonçant à la numéro 7 Garcia en quart de finale, améliorant ainsi son record face au Top 10 à 28‐ 28

Ensuite, elle a reçu l’arrivée de Halep en demi-finale (blessure au pied droit). Kvitova, qui avait remporté le titre à Saint-Pétersbourg une semaine plus tôt, a remporté des tournois consécutifs pour la première fois depuis la levée des trophées aux finales de Linz et de WTA (Istanbul) en 2011, en conquérant le troisième titre Premier 5 après 2012 à Montréal. , 2014 Wuhan et 2016 Wuhan.

Elle a battu la n ° 3 Svitolina, la n ° 10 Goerges en quart de finale et la n ° 1 Wozniacki en demi-finale. Cette victoire contre le Dane était sa 50e victoire en carrière sur un adversaire du Top 10. «C’était quand même un long voyage pour Doha», a-t-elle déclaré après le match.

«J’ai eu un match difficile contre Aga [Radwanska] au deuxième tour, et je pensais que j’en avais probablement assez parce que je ne pouvais pas vraiment bouger, et je ne savais pas comment faire évoluer ce match. Donc, d’autre part, cela m’a probablement donné quelque chose de plus que le match.

J’ai découvert que je pouvais encore tourner ces matches quand j’ai perdu le premier set contre Karolina et Garbiñe aujourd’hui. Je pense qu’avec Svitolina, j’ai vraiment joué un bon match depuis le début, donc ce n’était pas si difficile, mais bien sûr, ce fut un match difficile, mais de différentes manières ».

Peu à peu, Kvitova est revenu dans le match lors d’un second set superbement disputé. La qualité de la fabrication des tirs des deux joueurs est restée exceptionnelle et Kvitova a réussi à profiter de la pause de service décisive avec un énorme vainqueur en travers du terrain pour passer 5-3.

Son troisième as du match a permis de sceller la série 6-3. «Je mets un peu plus de volées à mon jeu. Je pense plus tranche aussi. Parfois, j’ai joué des coups d’arrêt. J’essaie de changer un peu le jeu quand j’ai l’esprit ouvert.

Et aujourd’hui, la fin du match commençait à beaucoup tourner. Il y avait du vent et j’ai juste essayé de jouer au milieu du terrain. C’était donc assez drôle pour moi aussi », a déclaré Kvitova. «Je ne suis pas vraiment sûr. Je pense que nous travaillons beaucoup au service, ce que je n’ai pas vraiment bien servi hier, ni aujourd’hui dans ce match.

Mais ce qui est important, c’est qu’aujourd’hui, j’ai pu gagner ces rallyes en servant ». Le vent a commencé à se lever dans le troisième set bien que les échanges soient devenus encore plus intenses. Kvitova a sauvé trois autres points dans les premiers matches alors que Muguruza était souvent obligée de trop marquer pour de gros points et de perdre son service.

Après le cinquième match, elle avait également besoin d’un délai d’attente médical. «J’ai fait un mouvement étrange. Il y avait beaucoup de vent et une balle, j’ai fait un étrange mouvement avec mon genou et j’ai ressenti une certaine douleur, puis j’ai pensé à la coller pour ne pas l’aggraver.

Donc je ne sais pas. Je n’ai jamais rien eu dans le genou, alors nous verrons comment cela réagira quand je serai froid », a-t-elle expliqué. Quand Garbiñe a pris le congé médical, Kvitova a ajouté: «le vent a commencé de plus en plus, ce qui était plutôt agaçant pour moi.

J’ai essayé de jouer au centre, sans vraiment penser au vent. Parfois, je pense que je viens de mettre la balle d’une manière ou d’une autre sur le terrain par-dessus le filet. Je pense que nous avons eu quelques échanges qui ont été vraiment agréables à regarder. J’ai joué quelques tranches, et c’était juste quelques mètres après le filet.

Et c’est parfois ce qui se passe et essayer de mettre les balles devant le tribunal, ce qui est aussi la chose la plus importante ». Deux matchs plus tard, Muguruza a survécu à deux points de break pour doubler un break avant de créer un lob intelligent.

Mais Kvitova est restée intouchable au service et a décroché son 22e titre en carrière avec son deuxième point au championnat, alors que l’Espagnol a inscrit le dernier revers du match en perdant sa première finale de la WTA depuis son retrait à Venus Williams de Wuhan en octobre 2015.

“C’est un beau trophée. Il a fallu un certain temps pour l’avoir, à coup sûr. Aujourd’hui c’était un grand combat. Se retourner contre un adversaire était très difficile. J’ai passé deux et quelque chose sur le terrain à nouveau. Donc je ne sais pas comment je l’ai fait.

Mais ça vaut le coup », a déclaré Kvitova. «J’ai bien joué au tennis, à Saint-Pétersbourg et ici aussi. Donc, cela compte beaucoup pour moi ».

Share This